• Alcatel

    United Nations

    Health Canada

    PharmaCare

  • iSkin

    Samsonite

    TransCanada

    American Standard

  • RCMP

    Nalcor Energy

    CSC

    WSCC

  • Ontario Ministry of Labour

    Technicolor

    Action Canada

    Volkswagon Group Canada

  • Technicolor

    Blinds To Go

    ScotiaBank

    Caterpillar Inc

    Manulife

  • Telus

    Kaiser Foundation

    TrojanOne

    WSIB

  • Staples

    The Pinnacle Group

    CIBA Vision

    Consolate of Mexico

Awards
Follow us:
  • Facebook
  • Google
  • LinkedIn
  • YouTube
  • Twitter

Cognitif

 

Introduction

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Déficiences motrices (French)

(Visit English language page)

Table des matières de l’article

  1. Page actuelle : Page 1: Introduction
    1. Quelque Chose Auquel il Faut Penser...
    2. Déficiences Cognitives Fonctionnelles vs. Cliniques
    3. Mémoire
    4. Résolution de Problèmes
    5. Attention
    6. Lecture, Linguistiques, et Compréhension Verbale
      1. Texte non littéral
      2. Texte non existant
    7. Compréhension de Mathématiques
    8. Compréhension Visuelle
  2. Page 2: Considérations de Conception
  3. Page 3: Activité des Déficiences Cognitives

Quelque chose auquel il  faut penser...

Le concept des déficiences cognitives est extrêmement large, et pas toujours bien défini. En termes vagues, une personne ayant une déficience cognitive a de plus grandes difficultés avec un ou plusieurs types de tâches mentales qu’une personne moyenne. Il y’a trop de types de déficiences cognitives à énumérer ici, mais nous couvrirons quelques-unes des catégories majeures. La plupart des déficiences cognitives ont une sorte de base dans la biologie ou la physiologie de l’individu. Le rapport entre la biologie et les processus mentaux d’une personne est plus évident dans le cas de lésion traumatique du cerveau et des troubles génétiques, mais même les déficiences cognitives les plus subtiles ont souvent une base dans la structure ou la chimie du cerveau.
Une personne ayant des déficiences cognitives profondes aura besoin de l’assistance dans presque tous les aspects de la vie quotidienne. Quelqu’un ayant un trouble d’apprentissage léger peut être capable de se conduire adéquatement malgré la déficience, peut-être même au point que la déficience ne soit jamais découverte ou diagnostiquée. Certes, le grand écart entre les capacités mentales de ceux ayant une déficience cognitive complique un peu les choses. En fait, on peut raisonnablement soutenir qu’une quantité importante  du contenu web ne peut être rendue accessible aux personnes ayant des déficiences cognitives profondes, quels que soient les efforts du développeur. Certains contenus seront toujours trop complexes pour certains publics. C’est inévitable. Toutefois, il y’a encore des choses que les concepteurs peuvent faire pour augmenter l'accessibilité du contenu du web pour les personnes ayant des déficiences cognitives moins graves.

 

Déficiences cognitives fonctionnelles vs. cliniques


Il y’a au moins deux manières de classifier les déficiences cognitives : par déficience fonctionnelle ou par déficience clinique. Les diagnostics cliniques des déficiences cognitives comprennent l'autisme, le Syndrome de Down, la lésion cérébrale traumatique (TBI), et même la démence. Les conditions cognitives moins graves comprennent le trouble déficitaire de l’attention (ADD), la dyslexie (difficulté de lecture), la dyscalculie (difficulté avec les mathématiques), et les difficultés d'apprentissage en général. Les diagnostics cliniques peuvent être utiles d'un point de vue médical pour le traitement, mais pour les fins de l’accessibilité du web, la classification des déficiences cognitives par déficience fonctionnelle est plus utile. Les déficiences fonctionnelles ignorent les causes médicales ou comportementales de la déficience et se concentrent au lieu de cela sur les capacités et les défis qui en résultent. Quelques-unes des principales catégories de déficiences cognitives et fonctionnelles comprennent les manques et les difficultés de :

  1. Mémoire
  2. Résolution de problèmes
  3. Attention
  4. Lecture, linguistiques, et compréhension verbale
  5. Compréhension de mathématiques
  6. Compréhension visuelle

La principale raison pour laquelle ces déficiences fonctionnelles sont plus utiles quand on prend en considération l'accessibilité du web, c’est qu'elles sont plus directement liées aux préoccupations des développeurs web. Dire à un développeur que certaines personnes sont autistes n’est pas très significatif à moins que le développeur sache quels types de barrières une personne autiste pourrait rencontrer sur son site web. D'autre part, dire à un développeur que certaines personnes ont des difficultés à comprendre les mathématiques fournit au développeur un cadre pour répondre aux besoins de ce type de public.
En outre, les diagnostics cliniques ne sont pas mutuellement exclusifs en termes des difficultés auxquelles les gens se confrontent. Il y’a souvent une superposition considérable des déficiences fonctionnelles dans les diagnostics cliniques. Une personne ayant des déficits de mémoire peut également avoir des difficultés d'attention ou de résolution de problèmes, par exemple. Ce genre de superposition s’inscrit dans un modèle médical, mais n’est particulièrement pas utile pour les développeurs web, qui ont simplement besoin de savoir ce que la personne peut ou ne peut pas faire.

 

Mémoire


La mémoire signifie la capacité d'un utilisateur de se rappeler de ce qu'il a appris au fil du temps. Un modèle courant pour expliquer la mémoire implique les concepts de la mémoire de travail (c’est à dire, immédiate), la mémoire à court terme et la mémoire à long terme. Certaines personnes ayant des déficiences cognitives ont des difficultés avec un, deux, ou tous ces trois types de mémoire. Certains utilisateurs peuvent avoir des difficultés de mémoire qui nuisent à leur capacité de se rappeler de comment ils ont trouvé le contenu. Envisagez une forme complexe qui affiche plusieurs messages d'erreur en haut du formulaire quand il est envoyé. Il peut être très difficile pour l'utilisateur de se souvenir de plusieurs erreurs, ou il peut éventuellement même oublier les informations d'erreur avant qu’il ne soit même capable de répondre à cette erreur.

 

Résolution de problèmes


Certaines personnes ayant des déficiences cognitives ont du mal à résoudre les problèmes quand ils surviennent. Dans de nombreux cas, leur résilience peut être faible et la frustration qui en résulte est telle qu'ils choisissent de quitter le site au lieu de persévérer pour résoudre le problème. Un exemple de ceci serait la présence d'une erreur 404 d'un mauvais lien, ou un lien qui ne les prend pas là où ils pensaient aller.

 

Attention


Il y’a beaucoup d’individus qui ont des difficultés à concentrer leur attention sur la tâche à accomplir. Les distractions comme le défilement du texte, les icônes clignotantes, et les fenêtres pop-up peuvent rendre l’environnement du web difficile ou même impossible. Même pour les utilisateurs typiques, de telles choses peuvent être irritantes. Les principes de la bonne conception limiteraient ces cas à ce qui est uniquement nécessaire pour transmettre le contenu.
Certaines personnes ayant le Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité (ADHD) ont des difficultés d'apprentissage, mais cela est souvent dû à leur distraction, plutôt que de tout type d’incapacité à traiter l'information. Les personnes ayant ADHD peuvent être impulsives, facilement distraites, et inattentives. Sur une note positive, certaines personnes ayant des troubles de l'attention sont extrêmement créatives et très productives pour de courtes périodes, avec une abondance d'énergie et d'enthousiasme. Sur une note moins positive, il peut être difficile pour les personnes ayant ADHD de se tenir à une tâche pendant une longue période de temps.
Éviter tout ce qui détourne l'attention d'une personne du contenu principal et utiliser une bonne conception, comme la couleur, l’espace blanc, et une présentation simple peut aider les utilisateurs à se concentrer sur le contenu et les fonctionnalités importantes.

 

Lecture, linguistiques, et compréhension verbale


Certains individus ont des difficultés à comprendre le texte. Ces difficultés peuvent être légères ou graves, allant de petits défis à une incapacité totale de lire n’importe quel texte. Il serait déraisonnable de s’attendre à ce que les développeurs web adaptent l'ensemble des capacités de lecture. La différence entre les non-lecteurs et les lecteurs génies est tout simplement trop vaste. Il est cependant raisonnable de s’attendre à ce que les développeurs écrivent de la façon la plus simple et le plus claire possible, en tenant compte du public primaire et comprenant ceux qui peuvent avoir des difficultés avec une partie du contenu. Après tout, on estime que 15 à 20% de la population, y compris plusieurs des esprits les plus brillants des générations récentes, comme Albert Einstein, Thomas Edison et Henry Ford, a une sorte de difficulté de compréhension de langue ou de texte.


Exemple


Voici un exemple d'un problème de lecture. Notez qu'il peut être un problème de perception ou de traitement. Voyez si le correctif d'accessibilité associé vous aide.
Qu’est ce qui est dit dans cette phrase ?


Tob eornot obe


Maintenant, vérifiez la puissance et l'importance des graphiques incorporés comme moyens d’amélioration du contexte du mot écrit en regardant la phrase avec un graphique.


Une autre simulation intéressante d’une difficulté de lecture et de notre résilience face aux problèmes de lecture peut être trouvée sur http://www.angmail.fsnet.co.uk/jumbltxt.htm.


Texte non littéral
Le texte non littéral, comme le sarcasme, la satire, la parodie, l’allégorie, la métaphore, l'argot et les expressions familières, peuvent être un problème pour certains lecteurs. Dans certains cas, les lecteurs ne réalisent pas que les mots ne sont pas destinés à être compris littéralement. Un écrivain qui dit "J’aime absolument rester coincé dans la circulation quand je suis déjà en retard pour le travail" signifie probablement le contraire de ce que cette phrase dit réellement. Un sarcasme semblable peut être déconcertant pour certains lecteurs. De même, quelqu'un qui lit, elle doit "mettre ses canards dans une rangée" peut ne pas réaliser que l’auteur ne fais probablement pas du tout allusion à de vrais canards. L’auteur suggère au lecteur de devenir plus organisé ou discipliné, en faisant la comparaison avec une cane et ses canetons alignés derrière elle pour illustrer le concept.


Texte non existant
Les suppositions non spécifiées et le sens implicite du contenu écrit peut sembler évident à l'écrivain, mais les lecteurs peuvent ne pas avoir les connaissances de base nécessaires. Certains lecteurs peuvent ne pas avoir les compétences pour inférer le sens à partir du texte sans aide supplémentaire.

 

Compréhension de mathématiques


Les expressions mathématiques ne sont pas faciles à comprendre pour tout le monde. Cela ne signifie pas que les auteurs devraient entièrement éviter les mathématiques. Pour les personnes qui sont familiarisées avec la lecture des équations et la pensée mathématique, la meilleure façon d'expliquer les concepts mathématiques est d'utiliser des équations. D'autre part, il est souvent utile d'expliquer les mathématiques conceptuellement, avec ou sans les formules. Les explications conceptuelles aident les lecteurs à comprendre le raisonnement derrière le calcul.

 

Compréhension visuelle


Certaines personnes ont des difficultés de traitement de l'information visuelle. De différentes façons, c’est le contraire du problème vécu par les personnes ayant des difficultés de lecture et de traitement verbal. Les individus ayant des difficultés de compréhension visuelle peuvent ne pas reconnaître les objets pour ce qu'ils sont. Ils peuvent reconnaître le fait qu'il y’a des objets sur une page web, mais peuvent ne pas être capables d'identifier les objets. Par exemple, ils ne peuvent pas réaliser que la photographie d'une personne est une représentation d'une personne, mais ils peuvent voir clairement la photographie elle-même (comme un objet) sur la page web.


Pour ces personnes, une personne qui bouge et parle dans une vidéo peut être plus facile à identifier et traiter mentalement qu’une image statique d’une personne dans une photographie. La vidéo et multimédia, accompagnées de narration, peuvent être le meilleur moyen de communiquer avec ces personnes.


 

© 2015 WebAIM
Utah State University
6807 Old Main Hill
Logan, UT 84322-6807
435.797.7024